1.jpg

Comment promouvoir son application mobile en 2019 ?

En 2018, 8 788 entreprises sont actives sur le marché de l’application mobile en France. Ce n’est pas rien, surtout quand on sait que 73% des Français sont équipés de smartphones* (on salue au passage les 27% d’irréductibles gaulois). La concurrence est rude et nombreuses sont les ficelles qu’il faut maitriser pour sortir son application du lot.

Si vous lisez ceci, c’est certainement que vous projetez de lancer votre application mobile et que vous souhaitez savoir comment bien promouvoir votre application. Ou pire, vous l’avez lancé et vous n’avez pas le nombre de téléchargements désirés. Pas de panique, pour une fois, notre responsable marketing (c’est-à-dire, moi) va pouvoir vous aider.

*D’après une étude de Deloitte les-chiffres-du-marché-de-lapp-mobile

 

1.Maîtrisez l’ASO

Qu’est-ce que l’ASO ? Rien de compliqué, rassurez-vous. C’est l’optimisation des App Stores (App Stores Optimisation, dans la langue de Shakespeare). Il s’agit donc d’optimiser les applications mobiles afin qu’elles soient le plus visible possible sur les résultats de recherche des stores d’applications. “Ah oui, c’est le SEO de l’appli mobile !” me direz-vous ? Oui en quelque sorte, mais avec quelques spécificités en plus.

Premièrement, il faut recenser les 2 stores majeurs qui sont App Store pour Apple et Play Store pour Google). Pour être bien référencé sur ces 2 stores, il y a donc quelques règles à maitriser, notamment les mots-clés.

 

  • Les mots-clés et la description

Oui, les mots-clés représentent un pan important de votre ASO. Avant tout, sachez ce que font vos concurrents, leurs mots-clés utilisés et votre capacité à pouvoir les concurrencer.

En fonction de si vous êtes #TeamAppStore ou #TeamPlayStore (ou bien les deux) vous aurez entre 100 et 4000 caractères pour décrire votre application. Dans cette description, essentielle pour le consommateur, il est important de réfléchir aux mots-clés que vous allez utiliser. Alors, n’allez pas bourriner votre belle description de mots-clés (oui, je vous vois venir avec votre keyword stuffing), mais essayez plutôt de rendre votre description passionnante. La description est en effet une autre partie importante de votre optimisation.

Sachez aussi que le nom de votre application doit aussi être bien pensé. Ça peut paraître évident mais d’après une étude de Tune, les applications incluant un mot-clé dans leur nom se classent en moyenne 10% mieux que les autres. Donc pensez à un nom court (seulement les 23 premiers caractères sont visibles sur l’App Store, et les 30 premiers sur Google Play), et surtout à un nom équivoque.

 

  • L’icône

Deuxième point majeur pour votre référencement, l’icône ! Oui, parce-que c’est quand même la première chose que voient vos (futurs) utilisateurs. La première impression est donc capitale ! C’est bien beau de faire une application innovante et futuriste, mais si le logo est digne de Windows 98, il n’y aura personne pour l’utiliser. À ce titre, la taille des logos est aussi à prendre en compte !

  • 1024 x 1024 px pour une version iOS
  • 512 x 512 px pour une version Android

Si vous ne voyez pas le lien direct, je vous l’explique : plus votre application va être téléchargée (ou simplement consultée) plus les App Stores vont la faire remonter dans leurs résultats de recherche.

Toujours dans la logique du “Pouvoir de l’image” pensez à inclure des captures d’écrans et même des vidéos de l’interface de votre application. Ainsi, les utilisateurs se projettent mieux et peuvent juger votre interface et tout le travail UX/UI que vous avez fourni.

Enfin, les dernières théories qui concernent le référencement sous toutes ses formes parlent aujourd’hui de l’importance du contenu généré par les utilisateurs. En effet, les moteurs de recherche auraient tendance à préférer ce genre de contenu plutôt que ceux proposés par les entreprises elles-mêmes. Pour ce faire, solliciter les avis et les commentaires sur votre application. Si elle est approuvée par d’autres utilisateurs, elle sera forcément plus à même de solliciter du téléchargement et des conversions.

 

2. Maîtrisez le SEO (et pourquoi donc ?)

Alors pourquoi aborder de SEO alors qu’on parle d’application mobile ? C’est très simple. Pour ceux qui pensent que le ASO suffit… et bien c’est faux. Du moins cela revient à se priver d’une grande opportunité pour promouvoir son application. Pour un lancement digne de ce nom, il est important d’utiliser tous les outils à votre disposition et le SEO en fait partie.

Comme nous le disons souvent, les utilisateurs sont des créatures imprévisibles. De ce fait, vous aurez toujours une partie de vos users potentiels qui recherchent des informations sur votre app mobile… sur le web. Alors pour ne pas laisser ces utilisateurs dans le flou, un petit coup de SEO n’est jamais de refus.

 

  • Faire un microsite

De nombreuses applications l’ont compris et ont donc créé pour cela des landing pages spécifiques, sous forme de microsites explicatifs. Même si votre appli a vocation à rester mobile, le fait d’avoir une présence web permet de véhiculer un indicateur de confiance et de sécurité sur votre application (notamment si c’est une app en lien avec la gestion de budget ou de GED). En ciblant les mots-clés pertinents, les utilisateurs trouveront facilement votre page web et les informations qu’ils y recherchent. N’hésitez pas à lier cette page à vos réseaux sociaux pour créer et fédérer votre communauté.

 

  • Soignez vos backlinks

Pensez aussi à travailler vos back links (mes quoi ?!). C’est-à-dire l’ensemble des liens qui renvoient vers votre site. En fonction de leur indice de popularité et de sécurité, Google vous référencera plus ou moins bien dans ses SERPs. Essayez donc de construire des partenariats de qualité avec des sites partenaires qui pourraient renvoyer vers votre site de téléchargements.

 

Peu importe votre stratégie finale, votre application ne sera pas téléchargée si elle n’est pas vue dans les moteurs de recherche, quels qu’ils soient. Que vous soyez une app B2C ou B2B, le référencement et son optimisation sont une brique considérable quant à la réussite de votre projet. Grâce à une logique de Test & Learn, vous saurez rapidement ce qui fonctionne le mieux pour votre marché et vos utilisateurs.

La deuxième étape sera donc de savoir analyser les KPI sur votre app, en trackant au mieux les comportements des utilisateurs. Et si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à nous parler de votre projet d’application mobile, nous serons toujours ravis de vous aider !
 

 

idéine développement d'app mobile

Lucille GuintoliComment promouvoir son application mobile en 2019 ?
Share this post

1 comment

Laissez un commentaire
  • Daguiar - 01/03/2019 reply

    Lucille Guintoli, thanks a lot for the post.Really thank you! Much obliged.

Join the conversation

À lire aussi